Accueil > Editoriaux > Bonne année 2012

Bonne année 2012

Dans un contexte morose, sinon menaçant, je veux, malgré tout, vous présenter mes voeux les plus sincères pour l’année 2012. Bien des éléments de cet environnement échappent complètement à notre action, et pourtant, il ne faut pas se laisser paralyser par la peur, et retrouver assez d’enthousiasme et de confiance pour affronter l’avenir.

A la tête de la commune, fort de votre confiance, appuyé par une équipe volontaire et dynamique, je propose au cours de l’année qui s’ouvre de continuer la mission que vous m’avez confiée : moderniser notre commune, développer les services dont vous avez besoin, soutenir, avec la communauté de communes, l’essor de l’économie et de l’emploi.

Economie et emploi

La politique menée au niveau national vient encore amplifier les effets de la crise : le chômage s’accroît de plus en plus. Et ce ne sont pas les « propositions » de formation qui vont améliorer la situation. La commune, pas plus que la communauté de communes, n’a les moyens de pallier localement les conséquences de cette politique désastreuse. Au niveau local, nous ne pouvons que créer un contexte favorable pour le développement des entreprises : ainsi, dans l’extension de la zone de Kervault Est pilotée par la CCPQ, l’entreprise de câblage électronique CEPA vient de s’installer dans ses nouveaux locaux où elle va pouvoir prendre un nouvel essor et accrocher de nouveaux marchés dans des domaines très pointus. Au cours de l’année 2012, nous avons bon espoir de voir aboutir un projet lié à la voie ferrée : depuis longtemps, nous sommes persuadés que l’accès au fer est un atout majeur pour le développement de notre territoire et c’est pour être prêts à jouer cette carte que j’ai fait acquérir par la communauté la plupart des terrains disponible autour du site Guyomarc’h/Nutréa.

Le développement économique passe aussi par l’accroissement de l’offre commerciale, que refusaient jusqu’ici les acteurs dominants du secteur, au détriment de la concurrence... et de l’intérêt des consommateurs.

Des services de qualité accessibles à tous

Si l’ouverture de la nouvelle piscine Beau Soleil et l’extension du complexe sportif des Buttes sont les deux réalisations phares de l’année 2011, il faut se rappeler l’énorme effort que nous avons accompli avec vous tous pour développer les services communaux. Nous venons de fêter les 10 ans de la médiathèque, mais nous avions aussi marqué les 10 ans de la maison des jeunes. Quant à la maison de l’enfance, qui a succédé à la petite halte garderie de la fin des années 90, elle est maintenant un élément important de la qualité de vie à Questembert. Mais il ne faut pas oublier la salle de tennis de table, le nouveau tennis couvert, le camping modernisé, etc. Des équipements et des services qui font l’agrément de notre ville.

Nous savons bien aussi que les familles réclament un centre de loisirs plus approprié pour les activités extrascolaires. La réponse viendra peut-être de la transformation de l’ancienne piscine, qui est à l’étude entre les élus et les services. De même, le problème de l’offre de soins est devenu brûlant avec le départ à la retraite du Dr Alain Gilles : les professionnels de santé sont engagés dans une réflexion pour la définition d’un pôle plurisdisciplinaire de santé.

Répondre aux besoins du présent sans compromettre l’avenir

Cette phrase est la définition du développement durable ! Depuis plusieurs années, nous avons engagé la commune dans une démarche la plus respectueuse possible de l’environnement, sans pour autant formaliser un « agenda 21 » comme l’ont fait d’autres collectivités, qui ont publié de beaux documents en couleurs... et qui n’ont pas fait grand-chose en réalité. En confrontant les réalisations communales au cadre de référence défini par le ministère du développement durable, (à voir ici) nous avons répertorié plus de 80 actions engagées ou déjà mises en oeuvre. Donnons juste un exemple : nous avons déjà réduit nos consommations de gaz dans les bâtiments communaux de plus de 25%, sans perdre de qualité de service.

L’engagement de tous

Au-delà des projets concrets, que nous menons en votre nom conformément au mandat que vous nous avez donné, nous avons besoin aussi de l’engagement de tous les Questembertois. D’abord, faut-il le rappeler ? de l’action quotidienne des services municipaux. Il est à la mode de critiquer les fonctionnaires, toujours trop nombreux, n’est-ce pas ? Mais qui s’occupe de préparer et de servir les repas de vos enfants au restaurant scolaire ? qui est sur les routes à quatre heures du matin pour tronçonner les arbres arrachés par la tempête ?

Et que serait notre vie collective sans le monde associatif ? De la plus grosse association, qui offre de multiples services, à la plus petite amicale qui ne réunit que quelques amateurs pour simplement être bien ensemble à pratiquer une activité de loisir, toutes les associations apportent leur contribution au bien commun. Nous ne l’oublions pas, mais ça vaut le coup de le rappeler, au temps où trop de nos concitoyens se replient sur leur nombril ou leur tiroir-caisse.

Les ailes rognées des collectivités locales

Les diverses réformes en cours ont peu à peu réduit les capacités des collectivités locale. De nouvelles charges leur ont été transférées, alors que leurs ressources stagnaient ou régressaient. Par exemple, l’augmentation des taux de TVA va impacter le pouvoir d’achat des ménages... mais aussi celui des collectivités. Car si elles récupèrent la TVA sur les investissements, elles paient cette taxe comme n’importe quel ménage ou n’importe quelle entreprise sur leur consommation courante.

Le changement pour retrouver la dynamique de l’espérance changement

Je sais que nous partageons les mêmes inquiétudes face à la situation. Comme le dit François Hollande dans son adresse aux Français, publiée dans Libération, « Les Français souffrent. Ils souffrent dans leurs vies : le chômage est au plus haut parce que la croissance est au plus bas ; la hausse des prix et des taxes ampute leur pouvoir d’achat ; l’insécurité est partout ; leurs emplois s’en vont au gré des fermetures d’usines et des délocalisations industrielles ; l’école, l’hôpital sont attaqués et n’assurent plus l’égalité entre citoyens ; l’avenir semble bouché pour eux et pour leurs enfants ; la jeunesse se désespère d’être maintenue en lisière de la société. Les Français souffrent aussi dans leur âme collective : la République leur paraît méprisée dans ses valeurs comme dans le fonctionnement de ses institutions, le pacte social qui les unit est attaqué, le rayonnement de leur pays est atteint et ils voient avec colère la France abaissée, affaiblie, abîmée, « dégradée ». »

Mais je voudrais aussi vous faire partager mon espérance du changement. Et le changement, c’est maintenant.

Publié le mardi 3 janvier 2012.


les voeux municipaux sont à l’Asphodèle, samedi 7 à 10h.0. Les néo Questembertois et les acteurs de la vie locale ont reçu une invitation formelle, mais c’est ouvert au public.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document